Les seigneurs de Villeneuve

 

1. Les Lusignan

Le début de cette histoire, est au modèle de nombreuses autres places, sujet à quelques réserves, tout au moins dans les temps les plus anciens, faute de documents.

Le premier seigneur de Villeneuve semble être le comte Raoul Ier de Lusignan, dit aussi Raoul d'Exoudun.

Il serait le fils de Hugues de Lusignan et d'Orengarde ; il reçut de son père la châtellenie de la Mothe (La Mothe Saint-Heray) et les terres d'Exoudun, Fontblanche, Melle, Chizé, Civray, Sainte Sôline, Benêt et Beauvoir.

Dévoués corps et âme au suzerain anglais, Richard coeur de Lion, et à sa mère, la duchesse Aliènore d'Aquitaine, les Lusignan sont les maîtres de la région (Poitou).

Quand Henri II seigneur d'Hastings, comte d'Eu décéde, sa fille Aélix est mineure, elle est alors placée sous la tutelle de son suzerain, Richard Coeur de Lion, qui la marie  avec son fidèle ami de toujours, Raoul de Lusignan. Ce dernier ajoute donc à ses possessions celles de son épouse : le comté d'Eu (comté du duché de Normandie) et la seigneurie d'Hastings, ainsi que de vastes domaines dans plusieurs comtés d'Angleterre.

Le couple aura plusieurs enfants.

A partir de la copie d'un texte daté du XVe siècle, on sait qu'ils auraient fait construire un édifice fortifié et entouré de douves "pour l'esbattement de la chasse", probablement à la fin du XIIe, début du XIIIe, mais, sans date précise, on ne sait quand débuta cette construction, ni même quand elle s'acheva.

Raoul de Lusignan avait fait défricher tout l'ouest de l'actuelle forêt de Chizé afin d'y implanter des villes nouvelles comme Villeneuve, et créa des franchises afin d'attirer des colons en cet endroit stratégique : carrefour entre l'Aunis, la Saintonge et le Poitou... D'après F. Dubreuil, dans Villeneuve une terre des Lusignan, Raoul de Lusignan y aurait envisagé le commerce des bestiaux...

.château 3

 

Richard Coeur de Lion décéde le 06.04.1199 des suites de blessures ; ne laissant pas d'enfant son seul héritier est son frère cadet : Jean-sans-Terre.

L'anglais tombe amoureux de la belle Isabelle d'Angoulème, qui devait épouser le frère de Raoul, Hugues de Lusignan, et l'enlève. Isabelle n'a que 14 ans quand elle devient reine d'Angleterre.

Cependant les Lusignan ne sont point décidés à se laisser faire, ils s'allièrent avec le roi de France, contre l'Anglais....

Après la défaite de Mirebeau en 1203, Raoul perd son comté d'Eu et toutes ses possessions anglaises (il les récupéra plus tard)... il reste fidèle au roi de France quelques années, mais se laisse séduire par les promesses du roi d'Angleterre.... Ses alliances tantôt avec le roi de France, tantôt avec celui d'Angleterre finiront par le perdre : il se vit confisquer tous ses biens de Normandie et du Poitou par le roi de France, tandis que le roi d'Angleterre le prive de ses possessions anglaises....

Raoul part pour Jérusalem vers 1218... Il décéde en Poitou dans les derniers jours d'avril 1219 et sera inhumé dans la chapelle du prieuré de Fontblanche qu'il avait fait édifier....

Quelques mois plus tard son épouse Aelix récupère ses biens et ceux de son époux ; elle s'éteignit bien plus tard :  elle "trépassa l'an MCCXLV à Villeneuve en Poitou, en un sien lieu appelé la Mote".

La châtellenie reste la proriété des Lusignan jusqu'en 1250, date à laquelle décède Raoul de Lusignan, fils des précédants. Il a épousé Yolande de Dreux et de cette union est née Marie.

Villeneuve revient alors provisoirement à son suzerain, Alphonse de Poitiers.

Marie épouse Alphonse de Brienne, fils de Jean, roi de Jérusalem.

 

Les seigneurs de Villeneuve

2. La maison de Brienne

Une période nouvelle s'ouvrait ainsi pour Villeneuve : celle d'une appropriation lointaine, par de grands seigneurs, plus préoccupés du rendement de leurs domaines que d'une jouissance résidentielle.

La renommée et le destin de Villeneuve vont dès lors dépendre des parcours politiques de cette illustre maison de Brienne, qui donna plusieurs connétables au royaume.

Villeneuve restera la propriété de la famille de Brienne durant un siècle, jusqu'en 1350....

Dans un contrat établit le 07 janvier 1346, Raoul IV de Brienne, abandonne à sa mère, Jeanne de Melle, comtesse d'Eu, le château et la forêt de Chizé et lui assigne pour son douaire, les chasteaux et chastellenies de Villeneuve et de Melle : "Nous, Jehanne de Mello, comtesse d'Eu, faisons savoir à tous, que comme par certain accord entre nous et notre cher fils Raoul, comte d'Eu et de Guines, connétable de France, nous a baillé par ses lettres, le chastel et châtellenie de Villeneuve, la ville de Belleville.... Donné au château de Beauce le 08 janvier de l'an de grâce 1346."

C'est certainement cette famille qui fit édifier le donjon, dont les caractéristiques de construction accusent le XIVe siècle.

Lors d'une escarmouche avec les Anglais, Raoul de Brienne est fait prisonnier ; il sera jugé pour haute trahison et sera décapité le 19 novembre 1350.

Le roi jean le Bon confisqua alors ses domaines poitevins, dont Villeneuve et les donna à son frère Philippe, duc d'Orléans.

A partir de 1363/1364, le domaine appartiendrait à Thomas de Woodstock, fils du roi d'Angleterre Edouard III ; mais, avec la reprise de Chizé par Du Guesclin, le 21 mars 1373 et la défaite des Anglais, la forteresse entre de nouveau dans le domaine royal.

En 1375, le duc du Berry, lors des comptes avec divers capitaines de château du Poitou, voit que celui de Jean de Contes, capitaine de Chizé est assez compliqué ; on n'y voit qu'aucune montre et revue n'avaient été faite depuis le 17.03.1374. Le compte se régle par une côte mal taillée et à partir de la Saint Jean suivante, Jean de Contes se paierait avec les revenus de la châtellenie de Villeneuve dont il est nommé châtelain. (extrait du registre de Barthelemi de Noces, officier du duc du Berri 1374-1377)

Lors du mariage de sa fille Bonne (18.01.1377) avec le comte d'Armagnac, le duc de Berry lui concéda la jouissance des terres de Civray, Melle, Chizé, jusqu'à concurrence de 4000 livres de rente qu'il avait promis de lui donner en dot. La terre de Villeneuve la Comtesse fut jointe aux 3 autres pour parfaire la dote et cette princesse en eut la jouissance au moins jusqu'à la mort de son père (1416)...

Plusieurs érudits affirment qu'en 1430, le connétable d'Albret se serait emparé du château et l'aurait en majeur partie détruit...

Puis Villeneuve retourne à la couronne...

notes : La terre de Villeneuve-la-Comtesse est évaluée à 1.400 l.t. de rente en 1346 et près de dix fois moins vers 1350. [Le seul passage de la grande peste (octobre 1348 en Poitou)entre ces deux évaluations semble une explication insuffisante]. 

C'est sous les Anglais que la terre de Villeneuve deviendra Châtellenie (en 1393, elle est citée comme châtellenie, puis en 1403 et pendant tout le 15e siècle).

En 1470, son ressort comprend Villeneuve, la Croix-Comtesse, Villenouvelle, Belleville et la partie Poitevine de Doeuil.

Source : bulletin Philologique et historique du comité des travaux historiques et scientifiques.

Les seigneurs de Villeneuve

3. Les Chambers, ou de la Chambre

En 1434, le roi Charles VII donne Villeneuve en paiement au sieur Christin Chambers*, capitaine des archers de la Garde du corps, pour 3.000 royaux d'or, desquels le roi lui était redevable.

Les Chambers, sont originaire d'Ecosse, par francisation de leur nom, ils deviennent les de la Chambre.

La terre et seigneurie de Villeneuve resteront dans la famille Chambers durant tout le XVe siècle, et jusqu'en 1528.

Dans un texte publié par R.Favreau, on apprend que Christin Chambers entreprend de reconstruire le château :

"...pour monstrer clerement que ceulx de Villeneuve, de la Croix à la Comtesse, Boisserole, Belleville, la Sigoigne sont de la chastellenie de Chizé, il est évidente chouse qu'ils en sont et doivent estre tenuz mesment qu'il n'a point de chastel ny place fortiffiée ausd lieux qui puissent estre dicte chastel ou ils facent aucun guet ne garde, fors que despuy que messire Christin a fait refaire led chastel et puit estre l'église parroichienne de Villeneuve, ils ont fortiffié de leur auctorité ou ilz se retraient..."

Après divers commandements militaires, Nicolle de la Chambre, succède à son père en 1448, comme capitaine des Ecossais. Il fut l'un des conseillers les plus intimes du roi, qui lui accorda des biens considérables, en argent et en terre (en 1448, il reçut 5.000 livres pour l'aider à payer la terre de la Guierche).

Il se retire sur ses terres de Villeneuve la Comtesse avant de mourir en 1454.

Sa veuve, Catherine de Chevigné fait aveu (01.12.1461) pour la terre de Villeneuve la Comtesse ; elle adressa une lettre à Louis XI, pour lui demander des secours "en souvenir de son mari qui avait été compromis pour l'avoir servi du temps qu'il était dauphin, et être autorisée à prêter hommage devant le sénéchal de Saintonge pour ses terres de Villeneuve la Comtesse, Champaigne et la Jarroie... (sources Catalogue du fond Bourré à la Bibliothèque Nationale)

Leur fils Guy, fait aveu en 1483, ainsi que son fils Jean, les 16.06.1493 et 12.01.1498. Jean , qui épousa, par contrat du 13.06.1495, Jacquine de la Rochefoucauld. En 1528, leur fils Christophe de la Chambre, abandonne ses droits sur Villeneuve la Comtesse au profit de sa soeur Marie.

Marie épouse Christophe de la Laurencie, le 20.07.1528.

* Christin Chambers, figure sous le nom de Christin de La Chambre, parmi les seigneurs, chefs et capitaine de guerre présents avec Jeanne d'Arc au sacre du roi à Reims, en 1429.

note : Le mercredi, dernier jour de mars 1451, partit Monseigneur de Taillebourg, pour aller à Fontenay ; devers Monseigneur de Lohéac, accompagné des gens et chevaux (...)

Le dit jour, Monseigneur a dîner à Villeneuve-la-Comtesse...

Source : annuaire départemental de la société d'émulation de la Vendée - 1871-

Note : Une ratification faite par Charles, Duc de Guyenne, du traité de Coulonges lès-Reaux, fait le dix-huit septembre mil quatre cens soixante-neuf, avec le Roy Louis XI. Son frère, pour raison des limites de son appanage de Guyenne, et renonciation à tous autres droits et prétentions, passées à Villeneuve la-Comtesse, le dix huit et vingt ème dudit mois de septembre mil quatre cens soixante neuf. (...)

(Sources : les Mémoires de Messire Philippe de Comines, seigneur d'Argeton. tome 3) -  [tiré des Recueils de M. l'Abbé le Grand]

4. Les de La Laurencie

Le 20 juillet 1528, l'union de Marie de La Chambre, avec Christophe de La Laurencie, fait passer aux mains de la famille de La Laurencie, les terres et seigneuries de Villeneuve.

La famille de la Laurencie est une famille noble très ancienne, probablement originaire du Limousin où se trouve la Laurencie, commune de Saint Auvent (87) ; à l'origine Laurens, ce n'est qu'après plusieurs générations qu'elle prit le nom de Laurencie.

1. Christophe de la Laurencie est le fils de François de la Laurencie, écuyer, seigneur de la Laurencie, de Charras et de Claix et de Marie de Plouer.

Comme bon nombre de ses descendants, il est qualifié de haut et puissant seigneur.

En 1542, Marie de la Chambre étant décédée, le roi François Ier, décide de reprendre les droits qu'il a sur les terres de Villeneuve, Cependant, Christophe de la Laurencie en obtient, à main levée, la restitution, par les sieurs commissaires, pour en jouir par provision.

De 1548 à 1561, il fait aveux et hommages au roi, jusqu'à ce que ses fils, Philippe et François soient en âge, pour leur châtellenie de Villeneuve-la-Comtesse et ses dépendances, c'est à dire des Terres de Villeneuve-la-Comtesse, de Villeneuve-la-Croix1, de Villenouvelle et de Belleville...

Christophe de la Laurencie se remarie avec Anne de la Rochandry, mais non sans histoire, en effet le 18.07.1553, un arrêt du Parlement de Bordeaux le condamne à mort, à 20.000 livres d'amende envers le roi, et 10.000 livres envers Louis de Saint-Gelais, seigneur de Lanzac, celui-ci l'accusait d'avoir séduit soeur Anne de la Rochandry.

Au décès de leur père, Philippe et François passèrent un accord, le 10.09.1573, par lequel Philippe hérita de la terre de Charras, tandis que son frère reçut la châtellenie de Villeneuve et la terre de Claix.

2. François de la Laurencie devient seigneur de Villeneuve le 06.01.1561. Il épousa Sidonie de Canquelin, par contrat du 21.04.1560, passé devant Martineau et Poupon, notaires de Villeneuve la Comtesse. Il reçut hommage le 15.08.1562, d'Arnaud d'Estissac, docteur ès Droits, Abbé de Celles pour son manoir de la Croix-Comtesse, mouvant de la Terre de Villeneuve. En 1566, il demande au siège de la forêt de Chizé, l'autorisation de prélever le bois nécessaire à la reconstruction d'un nouveau château ; cette autorisation lui sera accordée le 12.06.1566.

Il épouse en seconde noce, par contrat du 02.09.1573, Catherine Frottier de la Messelière ; de cette union naquit Gabriel, qui continuera la branche de Villeneuve...

Avec les guerres de religion, le château de Villeneuve doit faire face à plusieurs assauts de la part des protestants ; en 1585, la confédération huguenote attaque les villes et château du Poitou et de la Saintonge,la défense de celui de Villeneuve fut sans doute bien remarquable, puisqu'elle motiva une lettre du roi, qui promit (et octroya) une garnison supplémentaire : les régiments de Bretagne et d'Anjou furent répartis dans les places fortes d'Ecoyeux, Thors, Matha, Aulnay, Villeneuve la Comtesse, Chizé, Dampierre... qui furent amplement pourvues d'armes et de soldats...

3. Gabriel de La Laurencie, écuyer, seigneur châtelain de Villeneuve-la-Comtesse, il fit hommage au roi, le 15.05.1612.

Il a épousé par contrat passé à Migré le 11.02.1603, Catherine Chesnel. Ils eurent

- Charles,qui suit

- Louis, seigneur de Puigarreau, décédé sans postérité le 03.08.1660,

- Gabriel seigneur de Mourière

Une nouvelle attaque des protestants est lancée en 1621, certains érudits considèrent que cela n'affecta pas la forteresse, car, fidèle à sa voix, les habitants de Villeneuve qui formaient la garnison du château jurèrent de se laisser ensevelir sous ses ruines plutôt que de se rendre. Cet intrépide dévouement à la cause de Dieu et du roi déconcerta l'ennemi qui leva le siège.

4. Charles de La Laurencie, écuyer, seigneur châtelain de Villeneuve-la-Comtesse, il donna le 21.04.1623 un dénombrement de sa terre, tel qu'il avait été donné en 1612 par son père.

Il fut pourvu le 31.12.1633 d'une charge de gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, en considération de ses bons et agréables services. le 06.07.1634, il "seroit employé au rang des nobles et en cette qualité, il jouiroit de l'exemption des tailles, tant qu'il vivoit noblement".

Par contrat passé à Doeuil le 08.07.1624, il a épousé Luce de Montberon.

Selon la légende, Louis XIII après avoir soumis Saint-Jean d'Angély, serait venu coucher deux nuits au château de Villeneuve (en 1625) ; il aurait adressé au seigneur et à aux habitants ses plus flatteuses félicitations pour leur bravoure et leur loyale fidélité : ils avaient su résister à l'assaut des Huguenots....

Par contrat passé à Doeuil le 08.07.1624, Il avait épousé Luce de Montberron ; ils eurent :

- Henri, qui suit

- Charles seigneur de Beaulieu et Saint Méard, paroisse d'Aulnay, il s'est marié avec sa cousine germaine, Benigne de la Laurencie.

- Marie, mariée à Jean Aubert, écuyer, seigneur du Petit Mont et de Salleboeuf

- Françoise mariée à Bernard d'Aigres d'Aulède, seigneur de Servanche en Périgord.

1. La Croix-Comtesse

Les seigneurs de Villeneuve

5. Henry de La Laurencie, écuyer, seigneur châtelain de Villeneuve-la-Comtesse, qualité dans laquelle son hommage fur reçu au Bureau des Trésoriers de France à Poitiers le 05.01.1663.

Il a épousé Renée de Castello, le 03.08.1660., d'où :

- Pierre Henry, qui suit

- Pierre,

- Louise mariée avec Henry Charles de la Laurencie, son cousin germain, seigneur de Beaulieu,

- Catherine épouse de Léon Jourdain, Seigneur de Chantecour,

- Benigne et Elisabeth, religieuses carmélites à Niort,

- Marie Anne, religieuse aux ursulines de Niort.

Il décéde le 25.08.1685.

6. Pierre Henry de la Laurencie, seigneur châtelain de Villeneuve-la-Comtesse, de la Fontguion, des Vallées, Il obtient le 29.01.1700, un jugement qui le maintient dans sa noblesse, après l'avoir justifiée par plusieurs titres depuis l'an 1493.

Il a épousé, par contrat passé devant le notaire royal du bourg de Champdenier, le 29.08.1685, Jeanne du Laux. Ils eurent :

- Charles Henry de la Laurencie, qui suit,

- François né le 08.05.1688, reçu chevalier de Malte et page du Grand Maître

- Jean-Baptiste, prêtre chamoine de l'église cathédrale de Bayeux,

- Marie Anne,

- Catherine.

7. Charles Henry de La Laurencie écuyer, seigneur de Villeneuve-la-Comtesse, la Thibaudière (à Chizé), la Vallée, est né le 07.06.1686, il est reçu page de la Grande Ecurie le 30.04.1701, il obtint une compagnie de cavalerie dans le régiment d'Aubusson le 25.04.1706, il eût la Croix de Saint-Louis le 29.10.1729 en considération de ses services dans ce régiment.

Il a épousé, par contrat du 24.02.1728, sa cousine de la branche des seigneurs de Charras, Marie Anne de La Laurencie, d'où :

- Bertrand Henry de la Laurencie, qui suit

- François né le 15.08.1735 au château de Villeneuve. Chef de division des armées navales, mortellement blessé à Quiberon le 16.07.1793, il est porté dans une ferme avec les deux jambes brisées par un boulet, il s'y fit mettre dans un tonneau de farine en attendant la mort, le pistolet au poing au cas où se présenterait l'ennemi. chevalier de Malte.

- Jean Henry, né le 22.10.1736, commandeur de l'ordre de Malte,

- Charles Eutrope de la Laurencie de Bussac, né au chateau de Villeneuve-la-Comtesse, le 30.04.1740, Vicaire général à Poitiers, il fut nommé le 19.10.1783 évêque de Nantes, il passa en Angleterre et n'acceptant pas le concordat, il mourut à Paris le 13.05.1816.

- François né le 05.03.1738, dit l'Abbé de la Laurencie,

- Mademoiselle de la Laurencie, de la Thibeaudière, pas d'alliance.

- Jeanne-Marie de la Laurencie de Villeneuve, née le 03.08.1733 ; mariée à Denis Aubert de Bardon de Courcerac, capitaine de vaisseau.

Il décéde le 06.10.1772, à 88 ans, le lendemain, son corps est inhumé dans le coeur de l'église de Villeneuve la Comtesse.

Son épouse est décédée 10 ans plus tôt à 46 ans...

8. Bertrand Henry de la Laurencie dit le comte de la Laurencie, né le 30.11.1731.

Il se voit attribuer le château par un acte de partage en date du 21.11.1772, établi entre les héritiers de feu Charles de la Laurencie.

Il épouse par contrat du 14.10.1772, passé devant Guenois notaire à Blois, Marie Josephine de May Termont. Ils eurent :

- Charles Gilbert, conte de la Laurencie, marié en Pologne avec Caroline Deu,

- Charles de la Laurencie, décédé jeune,

- Jeanne Pauline de la Laurencie, qui épouse Monsieur de Saint André...

Dans un testament du 28.12.1772, Bertrand de la Laurencie, permet à son épouse, de jouir à sa guise de l'usufruit de son bien.

Pendant la Révolution, le 18.07.1792, dame Termond, veuve de la Laurencie est perquisitionnée à Villeneuve, par des commissaires du peuple, lesquels effectuent un inventaire de ses meubles et effets mobiliers, toutefois, l'inventaire dressé de la dite maison ne semble pas correspondre avec l'organisation du château.... Dans un document du 23 07.1792, elle est dit demeurant au bourg de Villeneuve la Comtesse, et non au château. Le 13.10.1793, les meubles et effets de La Laurencie sont vendus...

note : en 1680, messire Pierre Henri de la Laurencie, chevalier, Seigneur de Villeneuve-la-Comtesse avait été condamné à payer 400livres au profit de l'Aumônerie, par jugement prévôtal "pour avoir frappé le substitut de Messieurs les Gens du Roi".

source : bulletin n°16 de 1939 de la société d'archéologie de Saint-Jean d'Angély et de sa région

Retour à l'accueil