rogations

Avant la Révolution il y avait de nombreux jours fériés dans l'année (42) qui s'ajoutaient aux dimanches obligatoirement chômés.

La Fontaine, sous le règne de Louis XIV avait écrit dans sa fable, le savetier et le financier"Le mal est que dans l'an s'entremêlent des jours qu'il faut chômer, on nous ruine en fêtes....". A cette époque la France vivait au rythme de l'Eglise, de ses us et coutumes, de ses obligations, et elles étaient nombreuses...

Certaines de ces fêtes avaient pris une tradition agraire, comme les Rogations ou les Quatre temps, elles ont disparu peu à peu du calendrier au moment où la proportion des paysans diminuait.

A ce calendrier on ajoutera d'autres fêtes, comme la Sainte Marie, l'épiphanie, la chandeleur, le Mardi gras, les Rameaux, la Saint-Jean, la fête patronnale du village, etc.....

Les fêtes fixes en 1838

- La Septuagénisme* : 11.02

- Les Cendres : le 28.02

- Pâques : le 15.04

- La Saint-Philippe* : 01.05

- Les Rogations* : 21, 22 & 23.05

- L'Ascension : le 24.05

- La Pentecôte : le 03.06

La Trinité* : le 10.06

- La Fête Dieu* : le 14.06

- L'Assomption : le 15.08

- La Toussaint : le 01.11

- Le premier dimanche de l'Avent : le 02.12

- Noël : le 25.12

- Les Quatre-Temps*

* voir ci-dessous

Les Quatre Temps

Dans le cycle annuel, existent des cycles trimestriels : celui des saisons. Dans chacune des quatre saisons de l'année, il y a une semaine particulièrement distinguées dite des Quatre Temps. Trois jours de cette semaine, les mercredi, vendredi et samedi sont fixés comme jours de jeûnes...

Les Quatre Temps étaient des semaines de recueillement spirituel.

Aux Quatre Temps, comme aux rogations, on a coutume de prier pour les divers besoins des hommes, pour leurs travaux et pour les fruits de la terre.

Les semaines des Quatre-Temps :

- la semaine qui suit le 1er dimanche du Carême,

- la semaine de la Pentecôte,

- la semaine suivant l'exaltation de la Sainte Croix (14.09)

- la semaine suivant le 3e dimanche de l'Avent.

Leur origine probable au 4e siècle est peut-être une reprise de célébrations païennes marquant les semailles, les moissons, les vendanges....

La Septuagénisme

Il succède au temps liturgique de Noël. Cette période de 3 semaines qui précède l'ouverture du Carême, débute la 9e semaine avant Pâques avec le dimanche de la Septuagésime, qui désigne le temps de la déviation, suivi du dimanche de la Séxagésime, le temps du veuvage et celui de la Quinquagésime, nommé aussi dimanche gras, qui est le temps de la pénitence spirituelle. L'entrée dans le Carême avec le Quadragésime, ferme cette période qui a été institué pour trois raisons : pour la Rédemption, pour indiquer la déviation, l'exil et la tribulation du genre humain, et enfin pour représenter les 70 ans pendant lesquels les enfants d'Israël restèrent en captivité à Babylone.

La Saint Philippe

Pendant des siècle, Saint Philippe et Saint Jacques ont été fêté le 1er mai, jour où leurs reliques furent transférées dans la basilique Romaine des douze apôtres.

 

Les Rogations

[du latin rogare = demander]

Les Rogations avaient lieu au printemps, les 3 jours avant l'Ascension. Elles sont instituées vers 474 par Saint Mamert, et sont étendues à toute la Gaulle vers 511.

A cette époque le métier principal était l'agriculture. Survenaient des calamités de toutes sortes (agricoles, tremblement de terre, guerres, incendies...) Saint Mamert proposa alors trois jours de prières, processions, litanies, et jeûnes...

La Sainte Trinité

La Sainte Trinité est une fête chrétienne célébrée le dimanche qui suit la Pentecôte, dont le  but est de rendre un culte à Dieu.

Elle marquait la fin d'une période de trois semaines durant laquelle les mariages étaient interdits.

La Fête Dieu

La Fête Dieu est appelée aussi Fête du Saint Sacrement, elle était célébrée le jeudi qui suit la Trinité. Cette fête était autrefois accompagnée de processions...

Retour à l'accueil