le 06.12.1742, à Villeneuve-la-Comtesse, cérémonies du baptême à Jean Couhet qui a reçu l'eau de Pierre Meunier, maître d'école de ce bourg.

 

 

Au 24 juin 1839, la commune de Villeneuve la Comtesse se trouvait toujours privée de "maison d'école" - et, "il y avait nécessité de se pourvoir à l'avance d'un local nécessaire". Le Conseil municipal propose alors, "des perquisitions pour en procurer un, qui puisse être convenable, au profit d'un bail au nom de la dite commune"....

groupe scolaire mairie 2

Quand et comment cela fut-il fait?

Ce qui est certain, c'est qu'à peine un an plus tard, l'instituteur du village dû faire appel au Maire, afin d'améliorer ses conditions de travail bien archaïques ; Monsieur l'instituteur communal de la commune fait connaître par lettre du 25 mai 1840, que sa classe était dépourvue de mobilier indispensable, tel que tables, bancs, ainsi q'un poêle, objets de première nécessité, sans lesquels il se verrait dans l'impossibilité de recevoir ses élèves....

 

l-ecole-mat.-1Monsieur le Maire fait donc procéder à la confection des objets sus désignés... Cependant quelques mois plus tard, le conseil municipal est de nouveau convoqué (12.01.1841) sur la demande expresse de l'inspecteur de l'instruction primaire, afin d'informer que la maison occupée actuellement par Monsieur l'instituteur est beaucoup trop petite, et qu'elle n'est nullement disposée pour faire une maison d'école ; monsieur l'Inspecteur invite donc le conseil à prendre toutes les messures nécessaires pour procurer à l'école une autrel-ecole-maternelle maison ; bien entendu, le conseil reconnait à l'unanimité le bien fondé de cette demande, et il décide qu'une autre maison sera louée pour y placer l'école....

 

En 1902, le conseil municipal de Villeneuve est appelé à délibérer sur l'utilité de la création d'une classe enfantine. Il reconnaît que les maîtres ont une surcharge de travail qui les met dans l'impossibilité de faire pour chaque division, ce que le programme leur indique.

L'école des garçons a 54 élèves et celle des filles 55, mais, elles comprendront chacune environs 60 élèves avant les vacances de Pâques. Parmi ces enfants, 35 âgés de cinq à sept ans pourraient être réunis dans une classe enfantine.

Le conseil approuve le projet de la création d'une classe enfantine et s'engage pendant dix ans à comprendre dans les dépenses obligatoires, les frais occasionnés par la classe projetée - notamment le logement de l'adjointe et l'appropriation de la classe.

Cette dépense pose toutefois problème à la commune, qui vu l'insuffisance de ses ressources, demande que le département lui vienne en aide dans la dépense à effectuer pour cette classe...

 

carnaval-1985Carnaval des écoles 1985

Retour à l'accueil