137Etymologiquement, le cimetière [du grec kamêterion, dortoir] est le lieu où l'on dort du repos éternel.

 

Il semblerait qu'à Villeneuve le premier cimetière fut implanté au sud de l'église. A l'époque médiévale, c'était le plus souvent le cas, car le cimetière constituait le prolongement consacré et béni de l'église paroissiale.

 

A une date inconnue, il fut transféré quelques mètres plus loin, où se trouve l'actuel "champ de foire"...

 

Que c'est-il passé pour que la question de son déplacement soit abordé en 1860, mais effective seulement 40 ans plus tard ?

En effet, à la fin de l'année 1860, lors d'une réunion du conseil municipal, monsieur le Maire fait observer que la question du cimetière est d'une grande importance (...), il propose qu'une commission composée de deux médecins et d'un pharmacien chimiste soit nommée afin d'examiner les lieux et de procéder à l'analyse des eaux...

Deux mois plus tard (10.02.1861), le conseil croit avoir prouvé, notamment par les rapports établis par cette commission, que le sol du cimetière est parfaitement convenable, que son étendue est plus que suffisante, que sa position est favorable et que les eaux des puits voisins ne contiennent aucun miasme et peuvent être employées à l'usage domestique sans aucun danger. Donc, le conseil demande le maintien de son cimetière.

 

Quelques décénies plus tard, le 14.11.1897, le conseil municipal décide à la majorité des voix, la création d'un nouveau cimetière. Pour se faire, la commune achétera un terrain à monsieur Mangou...

Il fut alors transféré à son emplacement actuel, route de Saint-Etienne...


Pour en savoir plus, (voir site Villeneuve-la-Comtesse). catégorie tourisme puis histoire locale.


Le centre bourg et le cimetière


Sur cette carte postale, on aperçoit le cimetière avec ses cyprès, en haut à gauche,

le lieu clôturé par un mur est accessible par un portail.

 

Clic sur la carte pour agrandir

 

sources : bulletin municipal - site de la commune -

Retour à l'accueil