paysanerieLe Président invite le conseil à délibérer sur l'application de la loi du 23 janvier 1873 et de l'article 9 de la loi du 17 juillet 1880, relative à la répression de l'alcoolisme et à l'ouverture de nouveaux débits de boissons.

Le conseil, considérant que l'alcoolisme fait des progrès de plus en plus grands et qu'il importe d'y porter remède le plus tôt possible, qu'on ne peut y arriver qu'en appliquant d'une manière constante et sans défaillance la loi du 23 janvier 1873, qui punit les individus trouvés en état d'ivresse manifeste dans les rues, places et autres lieux publics, ainsi que les tenanciers d'établissements où se débitent des boissons, qui auront donné à boire à des individus ivres ou servi des liqueurs alcooliques à des mineur âgès de moins de 16 ans. Invite le maire à prendre tous arrêtés destinés à supprimer l'alcoolisme et à limiter l'ouverture de tout nouveaux débits dans le territoire de la commune....

 

Prévention alcool

La conquête de la Gaulle par les romains favorise le développement de la viticulture en France...

Après la chute de Rome, l'implantation du vignoble est poursuivie par l'Eglise  pour laquelle, le vin et le pain sont le corps et le sang du Christ. La production de vin se répand alors sur l'ensemble du territoire français...

 

Quelques siècles plus tard : 

Au 19e siècle, la consommation de vin connut un accroissement important. En 1840,  elle atteignait 120 litres par an et par habitants. Cent ans plus tard, en 1955, elle avoisinait les 143 litres par an et par habitant... 

 

 

vin

A la fin du 19e siècle, des mesures contre l'alcoolisme seront prises. Mais la loi de 1873 concernant la répression de l'ivresse publique s'interesse plus aux atteintes à l'ordre public occasionnées par l'alcool, qu'aux individus sous l'emprise de l'alcool.

 

 

Dans les années 1950 l'alcoolisme sera reconnue comme une maladie, et les premières mesures de prévention apparaissent à la fin des années 1960.

 

alcoolVin repas

 

 

 Dionysos est le Dieu grec de la vigne, du vin et des exés, son semblable pour les romains est Bacchus.

 

sources : lanutrition.fr - sommeliervirtuel.com - images du net.

Retour à l'accueil